Comment bien choisir son masque d’apnée ?

0

Comment bien choisir son masque d'apnée ? Blog Topstar - image FotoliaUne bonne visibilité, un confort optimum et un volume adapté : un bon masque d’apnée est essentiel pour profiter au mieux sous l’eau et pour optimiser ses performances. Voici nos conseils pour bien choisir son masque quand on débute !

Masque d’apnée : du matériel spécifique !

Le masque d’apnée est différent du masque de plongée. D’abord pour son volume : on privilégie plutôt un masque à faible volume, pour limiter la perte d’air lors de la manœuvre de compensation due à la pression. Plus le masque est compact, moins il faut compenser la pression intérieure ! Les masques bi-verres, par exemple, ont généralement un volume interne moins important.

Les apnéistes qui côtoient la faune sous-marine préfèrent passer inaperçus. Raison de plus pour opter pour des masques plus discrets.

Enfin, un masque d’apnée ne doit pas être teinté : il faut absolument que les partenaires de plongée puissent voir vos yeux. Par contre, les verres peuvent être adaptés à la vue.

L’astuce : opter pour des marques dont la qualité est reconnue, et « ne pas utiliser les masques de supermarché souvent trop rigides », souligne Stève Pierre, du club de plongée Eau Libre à Brest.

Quelques astuces pour bien choisir son masque

Le confort est essentiel. Il ne faut donc pas hésiter à essayer plusieurs masques. La jupe, c’est-à-dire la partie souple du masque, doit bien s’ajuster à la forme du visage. Il ne doit pas faire mal lorsqu’on appuie sur le haut du nez, sur les pommettes ou sur le front.

Pour vérifier son étanchéité, il suffit de placer le masque sur le visage sans la sangle : il doit tenir seul dès lors qu’on bloque sa respiration. S’il ne tient pas, c’est que l’étanchéité n’est pas bonne… et qu’il vaut mieux essayer un autre modèle. Enfin, il faut pouvoir se boucher le nez facilement pour réaliser sa manœuvre de compensation de la pression.

Partage.