Comment se préparer à l’apnée ?

0

Une bonne séance d’apnée passe par une bonne préparation. Voici les fondamentaux à connaître avant de se jeter à l’eau, d’après les bons conseils d’Olivier Élu, champion du monde d’apnée dynamique sans palme 2016.

On se détend !

Tous ceux qui pratiquent l’apnée vous le diront : plonger est un véritable moment de détente.
L’apnée est un excellent moyen d’évacuer le stress. En apesanteur, on glisse, on apprend à se connaître et à se relâcher dans le silence. Plus nous partons détendus, meilleure est l’apnée et plus elle nous détend. Un cercle vertueux !

Respirer, tout simplement.

L’ennemie de l’apnéiste est l’hyperventilation. L’évacuation artificielle du CO2 par des inspirations/expirations forcées provoque une fausse sensation de bien-être. L’envie de respirer arrive plus tard mais aussi plus brutalement avec un risque de syncope !
Avant une apnée, ventilez normalement, calmement pendant quelques minutes. Cela suffit largement pour faire le plein d’oxygène.

Ce qu'il faut savoir pour se préparer à l'apnée

Pas d’apnée sans échauffement ?

Les compétiteurs sont nombreux à pratiquer le « no warmup » (pas d’échauffement). L’objectif est de maximiser le réflexe d’immersion qui permet de prolonger l’apnée… au prix d’une envie de respirer qui arrive très tôt. Pour de l’apnée plaisir, inutile de s’infliger cela.
Quelques apnées « à la sensation », on remonte quand on a envie de respirer, sans trop pousser. Des récupérations courtes permettent de mieux préparer l’organisme. Les temps d’apnée s’allongent naturellement au fur et à mesure, sans forcer et en toute sécurité.

Et l’alimentation ?

Le processus de digestion est grand consommateur d’oxygène ! Il est préférable de ne pas manger 3 bonnes heures avant de faire de l’apnée. Attention : l’hypoglycémie est toute aussi dangereuse et augmente le risque de syncope. Si vous avez l’estomac dans les talons, prenez quelque chose de léger. L’idéal étant de prendre une boisson légèrement sucrée, car l’hydratation est également très importante.

Et aussi : penser au matériel

En apnée, le matériel est loin d’être accessoire. Avant d’aller plonger, vérifiez votre équipement avec soin: lestage, masque, pince-nez, (mono)palmes… Une bonne combinaison bien ajustée protège du froid sans être trop épaisse, et apporte à la fois glisse, confort et liberté de mouvements. Indispensable pour se sentir comme un poisson dans l’eau.

A vous de jouer !

Partage.