Le néoprène bio, qu’est-ce que c’est ?

2

Le néoprène bio, qu’est-ce que c’est ?

Néoprène et bio, deux mots incompatibles ? Non, car celui utilisé par TOPSTAR pour la fabrication de ses combinaisons de plongée et d’apnée n’est pas issu du pétrole, mais de roches naturelles. Il est bon pour les plongeurs et pour la planète !

Le néoprène Bio, une exclusivité Yamamoto

Yamamoto

Pour la petite histoire, le néoprène est un caoutchouc synthétique commercialisé par la compagnie Du Pont de Nemours dans les années 30. Polymère fabriqué à partir de dérivés du pétrole, le néoprène n’a en effet, rien de très écologique.

Dans les années 60, la société japonaise Yamamoto décide de fabriquer ses propres combinaisons de plongée à partir d’extraits de roches naturelles (dépôts calcaires au fond des océans).

Conçues au départ pour les pêcheurs japonais, les combinaisons en néoprène Bio sont écologiques, durables, chaudes, élastiques : elles ont été adoptées par le monde de la plongée.

Le néoprène Bio produit par Yamamoto est depuis une exclusivité mondiale.

Des qualités optimales pour la plongée en apnée

Les combinaisons en néoprène Bio Yamamoto réunissent toutes les qualités requises pour la plongée sous-marine et l’apnée. C’est pourquoi TOPSTAR a tout naturellement opté pour ce matériau haut de gamme pour la fabrication de ses combinaisons. C’est un néoprène de très grande qualité et qui tient chaud.

On voit bien la différence sur ces deux photos qui montrent que le néoprène bio (image de droite) garde la chaleur avec des zones rouges plus nombreuses que sur le Néoprène « classique » (image de gauche)

scsmetal_3scsmetal_4

Contrairement au néoprène fabriqué à base de pétrole, le néoprène Bio Yamamoto n’est ni toxique, ni polluant. Il est respectueux de la nature et répond complètement aux exigences des plongeurs et des apnéistes, tant d’un point de vue technique qu’écologique.

Il offre aussi une souplesse supplémentaire car sa capacité d’extension est bien supérieure à celle du néoprène classique.

Pour le loisir comme pour les professionnels, les combinaisons en néoprène Bio Yamamoto TOPSTAR sont disponibles avec un revêtement technique smoothskin, SCS titanium ou NANO.

Ce schéma réunit toutes les comparaisons entre un néoprène classique et un néoprène Yamamoto dans l’eau et hors de l’eau.

Afficher l'image d'origine

Images ©www.yamamoto-bio.com/

 

Partage.

2 commentaires

  1. Si on voit la chaleur sur l’image thermique ça voudrait pas plutôt dire qu’elle s’échappe?

  2. Bonjour ! Les zones rouges sont les zones de chaleur produites par le corps. Grâce au SCS bio, la chaleur est réfléchie à l’intérieur de la combinaison. Donc le corps est plus chaud et l’image est plus rouge qu’avec un néoprène classique.