Vagabond, la mission coralline !

0

Vagabond, première plongée à la recherche de coralline !

En ouvrant nos boîtes e-mails ce matin, c’est avec grand plaisir que nous avons découvert les derniers récits de France Pinczon du Sel et Eric Brossier au bord de leur voilier d’expédition polaire : le Vagabond ! Nous partageons avec vous leur escapade à la recherche de l’algue rouge ramifiée, la coralline, au côté du scientifique Jochen Halfar, spécialiste en la matière :

« Nous voilà au Groenland. En 2 jours seulement Vagabond a pu quitter le Nunavut, juste en face, et louvoyer sans s’arrêter jusqu’à Aasiaat pour le début de la mission coralline : c’est une mission plongée qui va nous occuper pendant deux mois. A bord, notre famille au complet, Yves et Céline, nos amis et équipiers plongeurs également, Jochen, scientifique allemand, spécialiste de la coralline et initiateur du projet, Pia et Dirk, réalisatrice et caméraman venus filmer l’expédition pour Arte.

La coralline à 20m de fond

La coralline, c’est entre 15m et 20m qu’on la trouve, là où les icebergs n’ont pas labouré le fond et où la lumière est encore bien présente, c’est palmés et munis d’un burin qu’on la collecte. Jochen a repéré près de 50 sites où cette algue calcaire devrait se plaire et se développer, tout au long de notre parcours. Pour la première plongée nous inaugurons le narguilé fraichement acquis, alternative à la plongée en bouteille en cas de panne du compresseur. Les deux tuyaux d’air permettent à Eric et à Yves de se déplacer sans autre limite que le froid qui s’installe peu à peu. A leur retour, Jochen est vraiment heureux, leurs filets sont remplis d’échantillons roses, stratifiés relativement épais, « il y en a autant que pendant toute ma dernière campagne au Spitsberg » nous dit-il.

Vagabond - Coralline

Yves et Eric n’ont pas froid dans leurs combinaisons sèches : l’eau est à 8°C ! C’est chaud par rapport aux -1,5°C de l’eau dans laquelle ils s’immergent tout l’hiver sous la banquise…

Autour d’eux, la coralline tapisse les fonds de sa belle couleur rose, disséminée entre algues, étoiles de mer, oursins, concombres de mer, anémones, clams et autres anges de mer…

En attendant, à bord de Vagabond…

A bord de Vagabond le spectacle n’est pas mal non plus : deux baleines évoluent non loin, on se demande s’ils les entendent ou les voient sous l’eau !

Cependant le rythme est soutenu, entre prospection de surface, plongées, navigation, quart… Pour les découvertes en apnée, il va falloir attendre que le travail soit rôdé avant d’en profiter avec les filles, qui ont bien hâte ! » – France Pinczon du Sel, récit du 11 août 2016.

Partage.